atelier de Julie Maret_3

300312

Julie fabrique un vitrail de grand format fait de lambeaux de plastique soudés entre eux.Ce jour, elle travaille à l’esquisse du dessin sur des feuilles de papier calque accrochées au mur.

doigts croches
mesures marques traits sur le mur
écran de calques
intervalles

chiffon blanc dans la main gauche
qui tient aussi
une extrémité
du mètre pliant

mesures marques sur le mur blanc
l’écran calque
intervalles blancs
les doigts plaquent en araignée le calque au mur
la main droite prend le chiffon blanc à la main gauche
estompe des marques de mesure
effacer le fusain c’est battre le calque avec le chiffon comme on époussette

cinq pas du mur blanc à la table entre les deux fenêtres

mesures prises de l’autre côté du mur

deux pas sur le côté pour aller revoir la mesure prise à gauche
deux pas puis le corps penché fente latérale appui sur la jambe gauche pliée un peu
la jambe droite presque tendue
jusqu’à la pointe du pied

feuilles de calque larges manipulées des deux mains
bras tendus en triangle pointe en bas vers la tête
ou
bras en bas l’adhésif fixer le bord inférieur

bras en bas
dans le geste de fixer l’écran au mur
les mains les doigts sont comme sur une machine à écrire un clavier

à un pas du mur
corps droit
mains réunies sur le ventre doigts manipulent un morceau d’adhésif
doigts des deux mains réunis s’activant sur le morceau d’adhésif
le reste du corps est dans l’observation
la ligne du dos prise dans la clarté contrejour
une fenêtre

la main droite remet le chiffon blanc dans la poche arrière droite du pantalon
blanc encore par endroit
doigts laxes

dans le geste d’enfiler le chiffon dans la poche
l’auriculaire et l’annulaire restent dehors glissent le long de la poche
comme si ils y étaient entrés
pied gauche sur la première marche de l’escabeau
pied droit sur la seconde marche
le talon droit croise la ligne de la jambe gauche à hauteur du genou
genou droit plié ouvert vers l’extérieur
la forme des jambes fait la lettre P majuscule
pied droit sur la troisième marche de l’escabeau
genou gauche plié posé sur la quatrième marche
genou gauche et genou droit alignés à la même hauteur
le tibia et le pied gauche font ligne perpendiculaire à l’alignement
la forme des jambes fait la lettre T majuscule renversée

en travers du triangle pointe en haut de l’escabeau
longue fine ligne du corps
fine ligne du pied gauche jusqu’à la main gauche qui tient le haut du calque

tout en haut de l’escabeau
corps droit voûté courbe vers l’avant à partir du plexus
avant-bras gauche en appui sur le mur
la main gauche tient le niveau plaqué contre
elle le tient avec l’auriculaire et l’index
entre les deux les autres doigts sont repliés
l’auriculaire l’index comme deux cornes

sur l’escabeau sixième marche
pied droit posé à plat pied gauche derrière
en l’air
crocheté au talon droit

huit pas du mur calque blanc au meuble tiroir de l’autre côté

ce qui fait que le corps est sur l’escabeau c’est qu’à partir de là où les pieds sont posés la lumière ne passe plus pleinement entre les échelons

trois pas de recul plus un sur le côté pour voir l’ensemble
les doigts s’activent sur le rouleau d’adhésif

profondeur perspective de l’ombre corps sur le calque
les doigts du corps posés dessus font une ombre précise
les épaules du corps plus éloignées de la surface font une ombre floue
la tête du corps en ombre mobile se précise ou s’estompe
selon qu’elle s’approche ou s’éloigne de la surface blanche

vue d’ici l’esquisse est prise dans la lumière blanche
les pommes les feuilles esquissées se révèlent seulement sur une petite partie de la surface
en haut à droite
vue d’ici l’esquisse du serpent ne se voit pas

un trajet :
corps droit devant le mur jambe droite au repos tout l’appui est sur la gauche
les doigts à droite tapotent deux fois sur la poche n’y prennent rien
un pas de recul volte face le corps entier vers la fenêtre début d’élan dans cette direction
volte face les yeux cherchent la tête tourne vers la droite le corps la suit
déplacement arc de cercle vers la fenêtre gauche

les yeux baissés vers l’écriture perception des déplacements du corps
par brèves séquences d’occultation de la lumière quand le corps passe dans l’axe de la fenêtre

vu d’ici corps de profil loin du mur
à distance
le bras droit plié en angle droit
bras le long du thorax avant-bras perpendiculaire
l’avant bras se prolonge d’un long fin bâton fusain épais au bout
esquisse
à distance
distance droite fine
gros traits noirs courbes de l’esquisse face au corps long fin vertical reliés par l’horizon mobile du bâton

090412

Découpe et soudure des lambeaux de plastique. Table lumineuse. Petit fer à souder.
Observation rapprochée des mains, gantées de caoutchouc

geste pointe chaude
ajoure le plastique
écailles du serpent dessiné

tranchant externe de l’auriculaire droit posé courbe sur la table
appui
appui sur tout le tranchant externe
ou
sur la pointe du doigt
selon l’inclinaison de la pointe chaude au fil de la découpe

pince fine
ôter les écailles de plastique découpé fondu
pince fine tenue index majeur pouce
pince fine ôte et donne l’écaille à la main gauche
index majeur pouce gantés saisissent comme un seul l ‘écaille
geste petit de la froisser
la décoller des doigts
la jeter au sol

main droite
cercle formé par l’index et le pouce
ce cercle se joint se boucle par les pointes des deux doigts
unies séparées par le corps de la pointe chaude
ce cercle se déplace en cercle
sur un plan parallèle
décrit un cercle parallèle
au cercle décrit par la pointe chaude en contrebas

doigts gantés opaques saisissent déplacent agencent
des membranes plus ou moins translucides
les posent l’une sur l’autre
éponge humide passée dessus
l’humide unifie le passage de la lumière au travers des superpositions

points de soudure posés
pointe chaude pointille les bords du lambeau
main droite reprend la posture de la découpe fonte
main gauche une fine langue métallique plaque les bords du lambeau
index gauche posé sur le dos de la langue
index posé comme pointé vers le bas comme le geste de montrer d’indiquer vers le bas
cette pointe de l’index se déplace parallèle au plan lumineux
parallèle maintenue à distance par l’axe de la fine langue métallique
sur ce plan parallèle
la pointe index désigne l’itinéraire les trouées lumineuses
des points de soudure en contrebas

feuilles dessinées
faire correspondre la découpe des nervures
les doigts se posent se retirent pressions de la pointe des doigts les doigts s’écartent s’approchent les uns des autres dissociés les uns des autres ajustent la superposition des lambeaux les nervures découpées à chaud
les lignes des doigts dessinent des nervures mobiles qui croisent suivent coupent les nervures du lambeau les nervures dessinées

passage de l’éponge humide
lambeau maintenu de la main gauche
lambeau maintenu
soit par les pointes écartées de l’index et du pouce ( arc des doigts au dessus du lambeau)
soit par le dos des doigts réunis posé plat sur le lambeau
comme posé sur un front fiévreux

entre le bord du gant et la manche
à gauche
le poignet se découvre parfois

sur le lisse souple des gants
les mouvements les tensions les étirements des mains en dessous
dessinent par plis
des muscles des tendons des artères
qui n’existent pas

découpe à la lame du lambeau
le geste est si sûr
corps de la lame tenu en bas par le pouce et l’index
geste si sûr qu’il semble mou
qu’il semble suivre une ligne de hasard

sur le plan lumineux
les doigts
pointes ou tranchants
se posent glissent pour aplanir les couches de lambeaux
ce geste parfois comme pour éclaircir la surface d’une eau troublée

150412

observation rapprochée_trois quart dos

agencement des matériaux sur le plan lumineux avant le début de la soudure
broussailles de lambeaux dans chaque main

mains gantées d’opaque
pince fine main gauche
dessouder les lambeaux
réparer l’erreur

vu d’ici
la main gantée fait masse au bout de la ligne coude avant bras

la main droite appliquée sur le masque de protection
comme contenir un bâillement sans bouche

main masse gantée d’opaque
éclairée du dessous par le plan lumineux
vu d’ici
reflet main masse plus clair dans le plan lumineux

vu d’ici
main masse en fond de perspective
au bout de la ligne de fuite coude avant-bras
vu d’ici
souvent
le coude est au premier plan

des deux mains
soulever par le bas l’épaisse plaque de verre posée sur le plan lumineux
vu ici de profil
la surface de la plaque ne se voit pas
seules se voient
l’épaisseur de l’arête gauche de la plaque
fine baguette dans la main gauche
et
l’épaisseur de l’arête basse de la plaque
baguette fine face au ventre

angle droit bras coude avant-bras
équerre posée droite sur le plan lumineux

la paume gant de la main droite doigts écartés
est une surface bleue plane face au plan lumineux
ajuster les bords des lambeaux
pouces index gantés des deux mains
les autres doigts inutiles à ce geste se tiennent au dessus
abri
tonnelle
toit
au dessus du geste
découpe pointe chaude
auriculaire laissé libre
aérien pointe en bas
désigne le tracé de la découpe
invisible vu d’ici
humidification du lambeau
vu d’ici
la ligne coude avant-bras main gauche
parallèle au plan
cache
la main qui tient l’éponge
dans le geste de mouiller le lambeau
se voit seulement l’éponge
curseur mobile
sous la ligne coude avant-bras main gauche

vu d’ici
la pointe de l’auriculaire droit
la pointe de la pointe chaude
l’extrémité de la langue fine métallique
convergent en un seul point sur le plan lumineux

placer un nouveau calque une autre esquisse
entre l’épaisse plaque de verre et le plan lumineux
mains masses bleues soulèvent le bas de la plaque jusqu’au front
le front se plaque au bord inférieur de la plaque
la tient soulevée
dans l’espace triangle entre la plaque et le plan
les mains ajustent le calque
vu ici de profil
le bord gauche de la plaque
est une ligne droite qui relie le front au plan

découpe d’écailles
vu d’ici
main gauche pourvu d’un sixième doigt
qui est la fine langue métallique

ligne coude avant-bras main gauche parallèle au plan
elle cache
la main droite
sous cette ligne
seules se voient la pointe chaude et l’auriculaire droit
deux lignes
perpendiculaires obliques parallèles entre elles
se déplaçant
reliant la ligne avant-bras main gauche au plan lumineux

Publicités